Accueil > Français > Lifeline > Nouveau rétablissement

Nouveau rétablissement

lundi 2 mai 2016

Chaque matin depuis deux ans, comme je sortais d’une horrible rechute, ma marraine écoutait ce que j’avais écrit dans le cahier de mon ’’nouveau’’ rétablissement. J’ai appris que mon abstinence n’a rien à voir avec les situations dans ma vie. La vie est redevenue saine quand j’ai appris à séparer mon abstinence de mes circonstances.

Après quatorze années j’étais tellement ‘’bien avec moi-même’’ et je menais une vie ‘’au-delà de mes rêves les plus fous’’ —tout comme le promettait le programme. Alors quoi, si je manquais une réunion de temps en temps ou si j’arrêtais d’être marraine ? J’oubliais que l’abstinence était la seule raison qui m’avait permis d’avoir une vie après tout !!!

J’avais un mari merveilleux, une carrière professionnelle brillante, un enfant simplement adorable dont les années de croissance correspondaient à mes quatorze années d’abstinence. Malgré tout cela je n’arrivais pas à m’accepter moi-même. J’avais repris la moitié de mon poids et les trois quarts se trouvaient dans ma tête ! Tout à coup les gens ne se comportaient pas comme je le souhaitais. J’attendais trop des autres et de moi-même. Rien n’était de ma faute mais tout me concernait.

Après un combat d’un an et demi pour devenir abstinente, j’avais enfin six semaines, je suis allée à une réunion OA et je me suis trouvé une marraine. La seconde abstinence qui s’en suivit m’a sauvé la santé et la vie. Je ne comprendrai jamais pourquoi je voulais absolument être abstinente avant de retourner en réunion.

En ce mois de décembre dernier, mon mari est tombé malade. L’homme avec lequel j’avais partagé tout, n’était plus le même mais mon abstinence m’a permis d’accepter cette tragédie et de prendre des décisions adéquates. Progressivement l’homme que j’avais connu est revenu pendant huit courts mois pour ensuite s’en aller pour toujours.

La maladie et la mort de mon mari ont mis mon abstinence à l’épreuve. Mais à présent je réalise que je suis vraiment impuissante devant la nourriture. Ma Puissance Supérieure en prend soin pour moi. Il m’a fallu une longue période d’abstinence pour me rendre compte que, pour la dépendante que je suis, il est plus facile d’être abstinente et de continuer à travailler les Étapes que d’essayer de devenir abstinente et de devoir faire constamment des efforts pour retrouver la motivation pour me remettre au travail des Étapes.

[Lifeline, mai/juin 2015]
Traduction libre : Anne P. Belgique

Lien SPIP de cet article : http://outremangeurs.fr/?article140

(|non)]