Accueil > Français > Comment ça marche OA ? > Des nouvelles de OA international > L’équilibre dans la relation entre parrains-marraines et filleul-es

L’équilibre dans la relation entre parrains-marraines et filleul-es

lundi 6 novembre 2017

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Cher-ères ami-es OA,

La promesse d’être soulagé de notre maladie de la compulsion alimentaire peut donner aux nouveaux et nouvelles venu-es l’impression que les membres qui parrainent-marrainent parlent au nom de OA dans son ensemble.
Le nouveau-la nouvelle venue est alors susceptible d’être vulnérable à des recommandations qui ne seraient pas forcément bonnes pour lui-elle.
Quand nous rejoignons la Fraternité, nous ne réalisons pas forcément à quel point la pratique des Douze Étapes varie d’un membre à l’autre.
Aucun membre ne parle au nom de OA dans son ensemble.

Parfois nous entendons « Si tu veux ce que j’ai, tu dois faire ce que je fais », venant de personnes qui semblent détenir la réponse que nous recherchons.

Malheureusement, dans certains cas, la personne qui se propose de parrainer-marrainer va au-delà des limites suggérées dans la relation entre parrains-marraines et filleul-es, et fait des demandes inappropriées pour ce genre de relations.

Les parrains et marraines ne sont pas des professionnels dans leur travail de Douzième Étape.
Ils devraient seulement partager ou suggérer des changements qui ont fonctionné pour eux dans leur parcours de rétablissement.
Les parrains et marraines ne devraient pas donner d’ordres et faire de demandes particulières, par exemple, quand il s’agit de prendre ou non des médicaments.
Les parrains et marraines ne doivent pas donner de conseils quant à un traitement médicamenteux ou toute autre substance.
Chaque membre OA a la possibilité de choisir son propre plan alimentaire, sa propre Puissance Supérieure, et sa manière de travailler son programme.

En OA, nous sommes là pour nous soutenir les uns les autres avec bienveillance.
Si un parrain ou une marraine commence à vouloir vous contrôler ou à demander à ce que vous vous comportiez d’une certaine manière dans le but de vous rétablir, nous vous suggérons d’en parler avec un membre d’un autre groupe OA, ou de contacter votre intergroupe/bureau de service le plus proche, le-la président-e de votre Région, ou un des administrateurs afin de discuter de la question. Vous avez la possibilité de changer de parrain ou marraine, ou de vous rendre à d’autres réunions OA pour découvrir d’autres manières possibles de se rétablir de la maladie de la compulsion alimentaire à travers d’autres membres.

Nous sommes seuls juges de notre propre abstinence, poids de santé, et plan alimentaire.
Votre parrain ou marraine et les membres de votre groupe OA sont là uniquement pour vous aider et vous guider.
En aucun cas ce ne sont des experts médicaux ou des thérapeutes (qu’ils soient parrain-marraine ou non).
Les membres, les parrains et marraines OA encouragent - sans juger - les autres sur la voie du rétablissement.
Il nous est demandé de confier notre volonté aux soins d’une Puissance Supérieure aimante.
Les autres êtres humains aident - et non entravent - ce processus.

Bien à vous, dans le service,

Cyndy L.
Présidente du Conseil d’Administration

Lien SPIP de cet article : http://outremangeurs.fr/?article177

(|non)]